IbastionecagliariLe bastion Saint Remy est une des fortifications les plus importantes de Cagliari, situé dans le quartier du château. Le nom vient du premier vice-roi, Philip-William Pallavicini, baron de Saint Remy. A la fin du XIXe siècle, il a été transformé en monumentally un escalier, surmonté par l’arc de Triomphe, qui donne accès à une promenade couverte et une grande terrasse panoramique.

Il a été construit à la fin du XIXe siècle sur les anciens remparts de la ville, datant du début du XIVe siècle, qui relie les trois remparts sud de Zecca, Santa Caterina et Sperone, pour rejoindre le quartier du château avec ceux qui sous-tend la Villanova et Marina.

La passerelle et terrasse couverte Umberto I, celui-ci construit sur les anciens remparts de la Spur, ont été conçus en 1896 par l’ingénieur Giuseppe Costa et Fulgenzio Setti. L’ensemble du bâtiment est faite dans un style classique, avec des colonnes corinthiennes, et a été construit en Pietra Forte, un calcaire blanc et jaune. Il a été inauguré en 1901. Le double escalier, avec lequel vous entrez de Constitution Square, arrête la promenade couverte, et se termine sous l’Arc de Triomphe, sur la terrasse Umberto I. En 1943, l’escalier et l’Arc de triomphe, il a été gravement endommagé par les bombes de la seconde guerre mondiale, mais la guerre terminée ont été fidèlement reconstruit.

La terrasse Umberto I est accessible via un court vol d’étapes, le bastion de Sainte-Catherine, sur le site d’un ancien couvent dominicain, détruit par un incendie en 1800. Il est dit que dans les environnements couvent austère préparé le complot pour tuer le Camarassa de viceroy en 1668, l’épisode le plus dramatique de sang dans l’histoire de la ville pendant le gouvernement espagnol.

La promenade couverte depuis qu’il a été inauguré en 1902, a été diversement utilisé. Au début, il a été utilisé comme une salle de banquet, puis lors de la Seconde Guerre mondiale utilisé comme infirmerie. Dans les années trente, au cours de la période de sanctions, il a été une exposition d’autarcie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été utilisé comme un refuge pour les personnes déplacées dont les maisons ont été détruites par les bombes. En 1948, il occupe la première Tradeshow de la Sardaigne. Après de nombreuses années de négligence, la promenade a été restauré et re-évaluée comme un espace culturel réservé en particulier aux expositions d’art.